Défis et possibilités du Canada concernant la gestion des contaminants dans les eaux usées

Défis et possibilités du Canada concernant la gestion des contaminants dans les eaux usées

Réseau canadien de l’eau (2017-2018)

Défis et possibilités du Canada concernant la gestion des contaminants dans les eaux usées

Enjeu

Il est primordial pour tous les Canadiens, dans les petites collectivités comme dans les grandes villes, que les eaux usées soient gérées de façon efficace. Les progrès réalisés en gestion des eaux usées font partie intégrante du succès que connaît le Canada en matière de protection de la santé humaine et de l’environnement. Le défi qui nous attend est de prendre en charge la complexité grandissante des déchets générés par notre société. Il nous faut examiner comment faire des investissements stratégiques qui maximisent les bénéfices pour la société et l’environnement et préparent nos réseaux d’eaux usées à répondre aux incertitudes de l’avenir.

Le portrait actuel de la gestion des eaux usées au Canada est très varié. Il est le reflet de plus d’un siècle d’élaboration de solutions aux besoins locaux en matière de gestion des déchets dans des lieux très différents. Nous sommes maintenant aux prises avec une gamme de plus en plus complexe de substances chimiques qui aboutissent dans nos eaux usées et qui suscitent des inquiétudes et des incertitudes quant à la nature de leurs effets. Malgré nos connaissances incomplètes des risques actuels et futurs associés aux eaux usées, nous ne pouvons pas suspendre la prise de décisions. Les décideurs doivent agir maintenant. Puisque les investissements que feront les municipalités et les services publics dans les réseaux d’eaux usées seront immobilisés pour des décennies, les questions ne sont pas uniquement « Que sommes-nous obligés de faire? », mais aussi « Qu’est-il logique de faire maintenant? »

Projet

D’octobre 2017 à mars 2018, avec le soutien d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), le Réseau canadien de l’eau a entrepris un examen national des contaminants, connus et nouveaux, présents dans les eaux usées municipales et des meilleures options dont dispose le Canada pour y faire face. Le comité chargé de cet examen, dirigé par Donald Mavinic (Ph. D.) de l’Université de Colombie-Britannique, était composé de huit éminents experts ayant une solide compréhension collective des connaissances et pratiques de base en matière de traitement des eaux usées et de leurs répercussions. Le comité a fait appel à un réseau national de communautés de chercheurs et praticiens pour examiner les questions fondamentales suivantes :

— De quels contaminants présents dans les eaux usées devrions-nous nous préoccuper le plus, maintenant et à l’avenir?

— De quelles options disposent les collectivités canadiennes pour gérer ces contaminants par le traitement des eaux usées?

— Quelles sont les possibilités et quels sont les compromis importants associés aux choix de traitement, notamment en matière de récupération des ressources, de coûts, d’adéquation socioéconomique et culturelle, et d’incidences sur des enjeux connexes telles que les émissions de gaz à effet de serre?

Produits

Les discussions du comité ont été bonifiées par de l’information et des études de cas présentées par d’autres experts canadiens invités à participer à une série de séances de travail. Ces experts ont partagé leurs points de vue sur une foule de sujets, dont la réglementation, les pratiques municipales de traitement des eaux usées, les nouveaux contaminants préoccupants (NCP) dans les eaux usées, les impacts environnementaux associés aux eaux usées, les aspects d’ordre juridique et communautaire, et les technologies de traitement.

D’autres commentaires ont été obtenus par le biais d’un questionnaire en ligne auquel ont répondu 78 experts représentant une large gamme de perspectives et de secteurs de toutes les régions géographiques du Canada. Le Réseau canadien de l’eau a travaillé avec le comité d’experts à l’élaboration du questionnaire qui a été structuré pour fournir de l’information sur les grandes questions à l’étude.

En plus des séances de travail et du questionnaire national, le comité d’experts a pu bénéficier d’analyses documentaires de haut niveau dans les domaines pertinents à leurs discussions. Ces analyses sont résumées dans quatre documents complémentaires.

Préparé par le comité d’experts, le rapport final vise à fournir aux décideurs et aux intervenants de précieux renseignements pouvant les aider à choisir les investissements, les politiques et les pratiques les plus efficaces en matière de traitement des eaux usées. Ce rapport cerne là où le traitement des eaux usées représente une approche particulièrement efficace dans la protection de la santé humaine et de l’environnement; formule d’importantes possibilités et répercussions liées au traitement à venir des eaux usées au Canada; et propose un plan directeur pour étayer les politiques, les règlements et le financement du gouvernement.

Résultats

Le comité d’experts a informé ECCC de ses constats et réponses aux principales questions et il les a rendus publics en mai 2018. La diffusion publique incluait une couverture médiatique nationale et une présentation du comité d’experts à Blue Cities, une conférence réunissant les dirigeants municipaux de l’eau du Canada. À la demande du gouvernement fédéral, le comité a rencontré des hauts fonctionnaires d’ECCC pour leur faire part de leurs recommandations de mise en place d’un plan d’action pancanadien. Le RCE participe également à des discussions avec les administrations locales et d’autres partenaires qui voient l’intérêt mutuel de faire progresser les opportunités décrites dans le rapport du comité et de prendre des décisions d’investissement plus efficaces.

Ce projet a été realisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada agissant part l’entreprise du ministère fédérale de l’Environnement et du Changement climactique.

Téléchargements

Téléchargez le sommaire

Téléchargez rapport

Document complémentaire 1 : Sommaire des résultats du questionnaire national

Document complémentaire 2 : Règlements et pratiques de traitement des eaux usées au Canada et ailleurs dans le monde

Document complémentaire 3 : Les contaminants dans les effluents d’eaux usées municipales

Document complémentaire 4 : Survol des technologies de traitement des eaux usées

Comité national d’experts

Donald Mavinic (président), professeur, Département de génie civil, Université de la ColombieBritannique

Susheel Arora, directeur des services sur les eaux usées et les eaux pluviales, Halifax Water

Cecelia Brooks, directrice de la recherche et spécialiste des connaissances autochtones, Mi’gmawe’l Tplu’taqnn; Grand-mère de l’eau, Institut canadien des rivières

Yves Comeau, professeur, Département des génies civil, géologique et des mines, École Polytechnique de Montréal

Mike Darbyshire, directeur général, Alberta Capital Region Wastewater Commission

Karen Kidd, titulaire, Chaire Stephen-A.-Jarislowsky en environnement et santé, Université
McMaster

Theresa McClenaghan, directrice générale, Association canadienne du droit de l’environnement

Mark Servos, titulaire, Chaire de recherche du Canada sur la protection de la qualité de l’eau, Université de Waterloo

Join our mailing list

for research insights, webinars, events and career opportunities.

 

Subscribe